Home / RAP FR  / Chroniques  / Chronique : Rohff – Le Rohff Game

Chronique : Rohff – Le Rohff Game

Mieux que le rap game, le Rohff game

Le rappeur de Vitry peut se vanter d’avoir une carrière incroyable. Avec un premier opus sorti il y a 16 ans, Rohff est quasi certain aujourd’hui d’être au minimum disque d’or avec ce huitième album. « Le Rohff Game » est apparu dans l’actu rap un peu sorti de nulle part… au départ c’est l’album « Surnaturel » qui devait (et va) sortir, il a ensuite annoncé « Le Rohff Game » comme étant une mixtape, pour enfin nous présenter ce projet comme un album.Vous suivez? Dans une ère ou les rappeurs sont leurs propres médias, on peut dire que Rohff est absent, mais cela fait parti du charme du rap français à savoir qu’il ne faut jamais prendre pour argent comptant une date annoncée pour un projet. Nous nous posions la question il y a quelques temps sur l’éventuel grand retour du rappeur de Vitry car les quelques extraits étaient très bons et on le sentait en forme, prêt à s’offrir à son fidèle public. Sortie le 4 décembre, soit le même jour que Booba, nous savions qu’il ne fallait pas regarder ce duel du côté des ventes. « Le Rohff Game » est-il un bon album ? Seule cette question nous intéresse.

 

1/ Comme En 46 : Je n’étais pas préparé à une telle entrée en matière: Rohff commence fort…Très fort!! La prod’ de Koudjo est très bonne, Rohff se régale dessus apposant un flow parfait. En terme de lyrics, on devine facilement à qui il fait référence, mais au delà de ce clash masqué, on retrouve un Rohff à un niveau « Code de l’horreur« . Ca fait zizir!!

 

2/ Rohff Game : Ce morceau est une madeleine de Proust, certes on a l’impression d’écouter un morceau des années 2000 mais peu importe, on bouge la tête comme un coq. Une leçon de rap dans une période ou la trap fait figure de porte d’entrée dans le rap. A écouter en boucle !

 

 

3/ La Crème De La Crème feat Lacrim : A l’annonce de ce feat, les réseaux sociaux s’étaient littéralement enflammés. Lacrim, très souvent au rendez-vous quand il faut assurer en feat, se fait manger tout cru par un Rohff survolté. Globalement je pense que ce morceau fait plus saliver sur le papier, pas très folichon, comme c’est souvent le cas quand on attend trop une collaboration.

 

4/ Vrai Reconnait Vrai : Clin d’oeil à son couplet dans le morceau « Nous contre eux » en feat avec Sat et Le rat luciano. Mention spéciale pour le premier couplet, mais petit à petit le morceau s’effrite. Ce qui aurait pu être un morceau-concept devient au final un morceau lambda.

 

5/ Star :  Je suis partagé sur ce morceau. Je n’aime pas du tout le refrain mais je trouve les couplets assez bons et la prod’ est excellente. Ce morceau aère un  peu l’album; même si les ingrédients étaient là pour faire un très bon morceau, j’aime moins la recette.

 

6/ O Top : Très surpris par le choix des prod’s. Les fans de la première heure seront ravis, mais pourquoi s’enfermer et ne pas prendre plus de risque? Le morceau est globalement correct, le message est justement au top, mais je ne retiens pas grand chose de ce titre.

 

7/ Ils Nous Connaissent Pas : J’aime beaucoup ce morceau. Soprano appréciera le titre. Le refrain est très bon et Rohff est fort pour faire passer certains messages avec  subtilité. Son écriture c’est de la haute couture.

 

8/ Bijou : Rohff reste fidèle à une présence féminine dans chacun de ses albums, cette fois-ci c’est Awa Imani. Ce morceau c’est clairement le style « année 2000 » mais sans le talent d’une Wallen ou Amel Bent, cela est un peu fade. Très efficace pour la playlist de Skyrock ou un playback sur Snapchat, mais je ne retiendrai rien de ce morceau.

 

9/ Bitch N’a Pas De Coeur : Le strafuckeuse version 2015: autre thème indissociable d’un album de Rohff. Cela devient vraiment lassant, il a usé ce thème en long, en large et en travers. Gardons exclusivement en souvenir Starfuckeuse (le remix est meilleur) et Zlatana…Vaut mieux!

 

10/ Trop Gang feat L.Kaiss : Une prod’ aux influences de la West Coast. Le premier couplet de Rohff est énorme. Celui de L.Kaiss est bon, mais quand on a la chance de poser avec Rohff il faut mettre la barre encore plus haut, dommage! Au final le morceau était très bien parti, mais je reste un peu sur ma faim.

 

11/ Vitry Sur Haine : Ce morceau est excellent, il faut absolument qu’il en fasse un clip. C’est juste un plaisir d’entendre Rohff dans cet exercice; ses lyrics et son flow me font oublier une prod’ pourtant moyenne. Le refrain est vraiment très efficace, mais je dois avouer que je fais preuve de contradiction car j’aime quand il est dans ce style à l’ancienne et parfois je lui reproche de trop s’y enfermer. Rien à dire, ce titre est une tuerie.

 

12/ Les Anciens : Je sors le tapis rouge pour le flow, c’est un régal! Enfin le bon équilibre entre ce qu’il a toujours su faire et une bonne dose de modernité. Je respecte les anciens mais surtout…respect l’artiste !

 

13/ My Nigga My Rebeu : Dans le contexte de l’album, ce morceau passe assez bien. En tant qu’extrait ce n’était pas une bonne idée, surtout quand on écoute le reste des morceaux! Le message fait du bien, surtout en ce moment, mais je trouve que cela tourne en rond. Excellente prod’ tout de même.

 

 

14/ Le Coup Du Siecle Feat La Hyène & A2L : Rohff a instauré une règle sur cet album: découper tout le monde sur les feats. Je ne retiens que son refrain et son couplet… les invités ne sont pas du tout à la hauteur selon moi.

 

15/ L’appat Du Gain : Quel son! Rohff est énervé et ça lui va bien. Dans ce registre il excelle! Pas grand chose à dire sur ce titre, c’est clairement l’un des meilleurs morceaux de cet album.

 

16/ L’argent Parle : Une prise de risque réussie. Le premier couplet et le refrain sont excellents. Le thème de l’argent est énormément présent dans cet album, c’est un morceau vraiment abouti, j’aime beaucoup.

 

17/ Ak 47 Monologue : J’appelle ça « la Stan Smith du rap français » ! Une autoroute de mesures sans refrain… Rohff est le patron dans ce domaine, rien à dire. Le meilleur morceau de ce projet selon moi.

 

18/ Street Bourgeoisie : Après AK47 monologue, un autre morceau sans refrain et cela fatigue un peu. Je trouve l’enchainement mal choisi, mais hors contexte cela reste un bon morceau… L’album est long, très long !

 

19/ La Famille : Joli clin d’oeil quand on sait les péripéties qu’il a pu connaître. Je ne suis pas fan de la prod’ mais le message est plus important que cela. Rohff est-il finalement le meilleur rappeur conscient ?

 

Sans aucun doute, « Le Rohff Game » est vraiment un bel album. Après l’avoir écouté plusieurs fois, on oublie assez aisément toute la communication hasardeuse autour de ce projet. Rohff est de retour sans être vraiment parti, il excelle dans ce qu’il a toujours su faire de mieux. Si je peux me permettre le parallèle, nous avons dernièrement assister à des élections: Rohff est un rappeur de gauche tandis que son rival Booba est de droite. Rohff parle à la rue comme personne, il a cette facilité à retranscrire l’état d’esprit d’un mec de cité tel un Robert Hue qui discuterait avec un ouvrier. Il met sa sincérité au service de son écriture, c’est très souvent magique. Cependant l’album est beaucoup trop long, on se perd parmi des morceaux qui selon moi ne sont pas indispensables et c’est vraiment dommage. Les choix de prod’s ne sont pas toujours bons car celles-ci sont souvent anachroniques. En somme, c’est un bon album. Artistiquement je le place dans mon top 10 de cette année. Rohff fait toujours parti des deux meilleurs rappeurs français actuels selon moi.

NOTE : 15/20

 

Wesley@vrairapfrancais.fr

Review overview