Home / Actualités  / Un oeil sur : Slimka

Un oeil sur : Slimka

Jetons un oeil sur Slimka

Que diriez-vous d’un voyage chez nos voisins Suisses ? Une agence de tourisme vous la vanterait ainsi : « Aaah la Suisse… ses randonnées sur les hauts sommets alpins immaculés, ses grands lacs profonds comme des mers intérieures… Aaah la Suisse, ses longues rues où se succèdent les vitrines vantant, dans un coin, la finesse de son chocolat, dans un autre, la légendaire utilité de ses couteaux à manche rouge… Aaah la Suisse, et ses buildings vitrés qui veillent sur l’argent de nos stars et de nos élites. Aaah la Suisse… »

 

Mais le peuple Helvète c’est aussi l’horlogerie de précision, grâce à laquelle ils ne sont prétendument jamais en retard. Ni en avance d’ailleurs ! Surtout pas dans le rap. Réjouissons-nous, cette époque est révolue et les talents émergent.

 

Aujourd’hui jetons un œil sur l’une des têtes d’affiche de cette mouvance suisse, incarnée en la personne de SLIMKA !

 

 

Origine : Nevjuice et Superwak Clique

D’origines sénégalaise, allemande, italienne et malienne, Slimka est basé à Nevjuice. Un gars fin, bronzé, aux dreadlocks colorées qui se balancent au rythme du son. Un rasta qui rappe, voilà à quoi on pourrait réduire Slimka après lui avoir jeté un coup d’œil furtif en plein show. Il s’est même reconnu, au micro de Mehdi Mouse dans La Sauce, comme étant « wagwan » et « reggae », une influence que l’on ressent tout à fait dans sa musique.

 

C’est d’abord un rappeur et si vous ne l’avez pas encore identifié, vous avez probablement entendu parler de sa SuperWak Clique, un collectif genevois composé, entre autres, de Di Meh, de Makala et de Pink Flamingo qui depuis quelques années se fait un nom dans le paysage du rap francophone.

 

Dans son dernier morceau Diego, Slimka raconte qu’il est dans ce game depuis trois ans « Tu crois qu’j’rigole, tu crois qu’j’blague, trois piges dans cette merde. » Pourtant, ses premiers pas remarqués dans le rap ne se sont fait qu’en 2016 avec le clip de Double dab, passé depuis à la postérité.

Un an après cette première mise sous les projecteurs il sortira son premier projet perso’, No Bad Vol.1.

 

No Bad Vol. 1 : Univers et attitude

Slimka qualifie lui-même son attitude et son univers artistique « d’instable, chaud, comme Balkans » dans le son Domingo, issu de son premier projet No Bad Vol. 1. La force du rappeur genevois est justement là, dans ces 2 mots : l’attitude, l’univers… Parfois d’ailleurs au détriment de la recherche lexicale. Il confiait, toujours chez OKLM : « j’ai beaucoup à apprendre concernant la substance de mes textes ».

 

Un élément qui passe pourtant au second plan car Slimka et sa clique, le SWK, amènent une énergie rare dans ce rap jeu. Ils produisent un son très contemporain et à l’instar de la nouvelle génération de rappeurs stars aux US, très primitif. Une tendance qui se confirme sur scène pour ces véritables « rockstars » : ça chante, ça rappe, ça saute, ça sue… ça tue !

 

Seul bémol, la ressemblance du son de Slimka avec celui de Di Meh. Certes ils sont amis et trainent tout le temps ensemble mais leurs productions musicales sont parfois trop proches. Univers, flow, placements, gimmicks doivent être plus différentiables. Cette proximité musicale est moins évidente sur les derniers morceaux sortis. Tant mieux ! Espérons que cela se confirme prochainement.

2018 : Quelles attentes ?

Depuis l’année dernière, Slimka a multiplié les expériences aux côtés de Di Meh et de Makala, que ce soit en concert ou en festival. De quoi envisager la scène et parfaire son univers musical. Un univers qu’il pourrait développer avec un beatmaker attitré afin de créer une couleur singulière.

 

Et on peut s’attendre à ce que dans son prochain projet il ait amélioré ses lyrics. Il a en effet confié récemment : « J’ai vraiment essayé de taffer un peu plus les lyrics sur le deuxième projet, c’était le point faible du premier ». Il a d’ailleurs confirmé pendant un live Instagram que No Bad Vol.2 sortira le 23 février 2018. A mon humble avis, ça mérite toute votre attention !

 

Jette une oreille :

  • Double Dab
  • Pipo Mambo
  • Wes Anderson
  • Diego
  • George de la dew

bine.ismael@gmail.com

Review overview