Le rap français en deuil

Il avait annoncé son grand retour, mais le sort s’est abattu sur Samat, 37 ans. Rappeur emblématique de la scène du 93, l’artiste s’est éteint après voir reçu une balle dans la tête. Les faits se sont produits lundi soir, vers 19h30, sur le parking du Mc Donald’s de Garges-lès-Gonesse (95). Une grande tristesse pour tout le rap français, qui pleure actuellement l’un de ses membres.

En effet, le natif de Stains était un grand mordu de rap. Il l’a prouvé depuis la fin des années 1990 au sein du groupe La Relève. Un duo qu’il formait donc avec Larsen.

Hommage

Adepte de l’hardcore, il comptait parmi ses amis proches certains des plus grands rappeurs de l’hexagone. Aujourd’hui, Fianso, Kalash Criminel ou encore Lino, Soprano, Rockin Squat (présents sur son premier album) et bien d’autres regrettent sa disparition. C’est le cas de SCH, Sam’s, Dinos ou encore Stomy Bugsy, qui s’expriment sur les réseaux.

Par une carrière solo lancée en 2006 avec l’album Juste Milieu, Samat se fait donc une place au sein des amateurs de rap, comme des rappeurs. On remarque surtout que sa passion pour les armes ne date pas d’hier. Tout comme son activité dans le grand banditisme. En 2007, après une fusillade près de Stains, il est d’ailleurs interrogé par Le Parisien. Il confiait ainsi : « […] J’ai envie de leur dire que ça ne sert rien de prendre les armes et qu’avec la came, tôt ou tard, on finit dans le cercueil. »

 

 

 

Passé à de nombreuses reprises par la case prison, l’artiste avait même été impliqué dans une tentative d’assassinat en 2009, à deux kilomètres du lieu où il a perdu la vie. Trafic, conflits d’intérêts, règlements de comptes : voici donc ce qui rythmait la vie de Samat. Et ce, malgré sa forte implication dans la musique.

Tragique destin. Après avoir de nouveau été mis en examen pour trafic de vente de cannabis et d’armes remilitarisées, Samat a été autorisé à sortir ce lundi 7 octobre. L’occasion parfaite pour lui d’annoncer l’arrivée de son nouvel album : Commission rogatoire. La liste d’invités avait d’ailleurs de quoi en faire pâlir plus d’un. Et ce, avec les participations de Soolking, Fianso, Sadek, Kalash Criminel, Kaaris, Leto, Lacrim et d’autres.

Malheureusement, ses ennemis savaient où le trouver. Et Samat a été abattu devant sa femme et ses enfants, au volant de sa voiture. Le véhicule ayant servi au meurtre aurait d’ailleurs été retrouvée brûlée non loin de Stains.