Home / UN ŒIL SUR  / Un oeil sur : Kill The Beat

Un oeil sur : Kill The Beat

Nos deux reporters Vianney et Nohad se sont rendu sur Lille à l’occasion de la première édition du Kill The Beat, évènement regroupant la crème des rappeurs underground

Vendredi 9 décembre , on a enfilé nos tenues de reporter, rechargé nos appareils photos et on s’est rendu sur Lille à l’occasion de la première édition du Kill The Beat, évènement regroupant la crème des rappeurs underground avec notamment Lacraps, Davodka, le collectif La Chronik, Sado MC, le groupe La Jonction ou encore Youssef Swatt’s et son équipe; La Trilogique. Réunis par l’organisme HipHop Support, agence de booking et de management à mi-chemin entre association culturelle et interface web autour de laquelle gravitent artistes et professionnels du monde du Hip-Hop indépendant, le temps d’une seule soirée sur la scène illuminée du Centre Eurorégional des Cultures Urbaines, le FLOW, pour plus de 5h30 de show.

Plus qu’un concert, le KTB est un véritable concept qui tend à rendre visible des artistes français ne bénéficiant pas ou peu d’expositions au travers d’un évènement itinérant.

Et la scène lilloise était en effet bien représentée avec pas moins de deux groupes (La Chronik et La Jonction) et un artiste (Sado Mc). Les voisins belges étaient également de la partie et on a pu compter sur Swatt’s et ses deux compères pour mettre le feu à la salle. Les fans ont aussi pu être ravis par la présence plus qu’attendue du parisien Davodka et de Lacraps du label La Classic, qui ont, en plus de leurs sets respectifs, même partagé la scène le temps de deux morceaux.

Mais c’est lors du freestyle cypher qui a introduit et clôturé la soirée que le terme « Kill The Beat » a pu prendre tout son sens. Animé par 5 rappeurs, sélectionnés quelques jours avant la soirée parmi tous les participants ayant envoyé une vidéo freestyle sur la page Facebook de l’évènement, et par le beatmaker Sims et sa MPC, le concept, populaire aux Etats-Unis, permet à des artistes amateurs de se produire sur scène le temps d’une improvisation à tour de rôle autour d’un micro fixe. Le DJ fait évoluer le rythme, en adéquation avec l’intensité des MC’s, et ce jusqu’à ce que les rappeurs est terminés leurs 3 passages respectifs. Une manière des plus délicate de littéralement « tuer le beat ».

A  cette « première édition » parfaitement réussie succèdera donc forcément une seconde, qui, on en est sur, sera à la hauteur de la précédente, quand bien même celle-ci a placé la barre relativement haut. Et qui dit « événement itinérant » dit bien sur nouveau lieu, nouvelle région, nouvelle scène et nouveaux artistes… qu’on a vraiment hâte de découvrir avec vous.

Pour ne rien rater de l’actualité d’HipHop Support : « www.hiphopsupport.com »

dsc_1226dsc_1268 dsc_1253dsc_1276 dsc_0740dsc_0714dsc_0766dsc_0789dsc_0835dsc_0899
dsc_1049

dsc_1033dsc_0996

dsc_1106

dsc_1319

POST TAGS:

nohadvianney@gmail.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT