Ma ruche

On y est, le nouvel album d’Hornet La Frappe vient d’envahir les plateformes de streaming. Et après l’avoir déjà introduit avec les extraits C’est mort (en featuring avec RK et Leto), ou Calumet, le rappeur du 93 propose une entrée en matière avec une reprise énervée de « Les rois du monde ». Un ensemble éclectique de quinze morceaux, dans lequel on retrouve d’ailleurs Soolking, Alonzo, Kalash Criminel ou encore DA Uzi pour un titre introspectif et mélodieux. Hornet La Frappe passe encore un cap avec ce projet venant succéder à Dans les yeux, sorti en 2018. Une technicité toujours de mise, des variations de flows et même un peu de chant : le MC met tout le monde d’accord avec des titres purement rap, comme avec des sonorités plus ouvertes.

MVP

Mister V arrive en MVP (Most Valuable Player, en NBA) avec un second album particulièrement bien ficelé. Un titre empli de sens, lui qui est un fan de basketball de longue date et qui a même reçu son propre personnage dans le jeu vidéo NBA 2K20 cette année. Technique, précis, percutant, l’homme aux multiples facettes propose un ensemble de 18 titres et des featurings notables. On retrouve bien évidemment PLK sur l’efficace Jamais, JUL sur l’entraînant Pirelli et enfin Dosseh pour Gang, qui vient s’accompagner d’un clip enflammé sorti ce vendredi matin. Une suite cohérente à Double V, révélé il y a deux ans maintenant et ayant fait état d’un énorme succès commercial. Mister V prouve en effet qu’on ne peut l’ancrer dans une aucune case, lui qui est autant à l’aise face à un micro qu’à une caméra dans sa chambre.

Cité Blanche

Larry confirme son statut d’espoir avec une première mixtape détonante composée de 19 titres. Une cover réalisée par Mister Fifou, qui avait déjà fait pas mal de bruit avant la sortie du projet. On découvre donc un Larry empli d’énergie pour rendre hommage à son quartier d’Elsau, à Strasbourg. Il aborde ici différents thèmes, principalement autour du trafic de stups mais se montre également introspectif comme sur Maman me disait. On note deux featurings, dont le banger Wouin Wouin avec le jeune RK, ainsi que le réussi 187 avec Zed de 13Block. On retrouve donc un bon nombre de bangers, une attitude et une singularité toujours aussi démarquée. Cité Blanche tient ses promesses et confirme les attentes placées sur le jeune rookie strasbourgeois.