Home / Interviews  / INTERVIEW : HOOSS, LE SOLEIL DU SUD

INTERVIEW : HOOSS, LE SOLEIL DU SUD

Rencontre avec Hooss ,le sud en personne

Le projet intitulé French Riviera Vol.1 avait totalement séduit ses auditeurs, l’auteur de ce celui-ci, le jeune sudiste Hooss, rayonne sur le rap français  depuis quelques mois maintenant. Une fan-base solide, une activité très efficace sur les réseaux sociaux et une volonté de « bien faire » qui lui est chère. L’originaire de Fréjus, dans le Var, s’apprête à sortir son nouveau projet intitulé French Riviera Vol.2, qui sera disponible le 24 avril. La qualité de ses morceaux ainsi que la fraîcheur qu’il apporte au rap français actuellement, nous a poussé à faire la rencontre de l’artiste afin de lui poser quelques questions. Le rendez-vous avec le sudiste se situait dans une chicha, dans le 12ème arrondissement de Paris. C’est avec un grand sourire et une humeur des bons jours que Hooss arrive au rendez-vous, accompagné de son agent. Suite à quelques questions posées sur notre compte Périscope, l’heure de l’interview écrite arrive.

image

 VRF : Salut Hooss ! Peux tu te présenter pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?

Hooss : Oui, normalement ça ne devrait pas me poser trop de problèmes *rires*. Moi c’est Hooss, j’ai 23 ans, je suis rappeur, je viens du sud de la France, à Fréjus. Je suis très content de faire cette interview pour votre média, car je sais que vous me suivez depuis mes débuts, et j’avais vraiment bien aimé la chronique que vous aviez faite pour French Riviera Vol.1.

Ça fait plaisir, comment tu présenterais ton futur projet par rapport au premier ?

French Riviera Vol.2 sera plus mature que le premier volume. Plus serein dans ma manière d’être dans le rap, et dans ma manière d’être en général. Il y aura des sons plus ouverts pour toucher un maximum de personnes. Il y a des morceaux de mon vécu, et des sons un peu plus légers.

Sur tes featurings il n’y a pas vraiment de rappeurs connus, mis à part Jul, quel était l’objectif de ce choix ?

Il y a A2L, Fello et Jul. A2L fait parti de mon équipe, Fello vient de Bordeaux, j’adore ce qu’il fait. J’aime beaucoup ces artistes pour ce qu’il font, leur manière de vivre et d’être aussi.

Il n’y a que des sudistes !

Je te jure que c’est pas volontaire, pour te dire la vérité, j’ai fait un feat avec un parisien qui sortira bientôt. Mais je te dirais pas les blazes !

On surveillera ça de très près alors ! As-tu eu tous les featurings que tu voulais sur ce projet ?

Moi c’est simple, je voulais Jul. Il me soutient depuis très longtemps, je le soutiens également depuis très longtemps. Je l’ai eu. Et j’en suis très heureux. Je voulais aussi Gradur, parce que je voyais qu’il relayait beaucoup ce que je faisais, mais on avait pas trop de contact entre nous, du coup ça ne s’est pas fait.

Comment s’est fait la connexion avec Jul ?

De manière très simple, on se connaissait déjà, je l’ai appelé pour lui dire que j’avais un séance studio de disponible pour qu’on collabore, il a bien aimé la démarche et il est venu. Ça s’est fait naturellement.

Quel artiste voudrais tu mettre en avant ?

Ce serait A2L, j’aime énormément son rap. C’est le zin, je l’adore, et j’espère qu’il sera un jour à la place qu’il mérite. Et si je pouvais l’aider pour ça, je le ferais volontier.

Quel est l’avantage de sortir un projet en indépendant ?

C’est la liberté, je peux sortir un son quand je veux, avec qui je veux. Je peux clipper n’importe quel son aussi. Je fais ce qu’il me plaît, je ne dépends de personne. Ce n’est même pas une question d’argent, parce que je pourrais gagner plus en étant signé. On m’a fait des propositions, et j’ai préféré refuser tout ça, et de continuer seul, avec mon équipe en qui j’ai entièrement confiance.

Quels morceaux vas tu clipper sur ce projet ?

J’aimerais clipper le morceau « Hôtel », un son que j’adore. Et « HLM en bord de mer » aussi ce serait le feu !

Dans le son « 4 saisons » tu dis que tu vis un peu mieux qu’avant, et tu déclares « Elle me manque l’époque de « fais les fils, de cette putain d’caisse » », maintenant tu vis du rap ?

Oui, je vis du rap, j’essaye de vivre le mieux possible en tout cas. Je suis très heureux comme ça. Je mène une bonne vie. Je suis heureux, je rencontre des gens, je fais des interviews, je vois ma famille. Que demander de plus ? Je mène une bonne vie en faisant un travail que j’adore. C’est la belle vie non ?

C’est tout ce qu’on peut te souhaiter de mieux !

En espérant continuer le plus longtemps possible ! Il y a des rappeurs qui gagnent leur vie bien mieux que moi. Mais ce que je gagne me suffit amplement pour être heureux.

Dans « Maman dort », tu dis « Je suis un rappeur issu de la 3ème génération », comment tu définis une génération dans le rap ? Par rapport au style musicaux ou aux diverses époques ?

Ce serait plus par rapport aux différentes époques. Il y a eu la première génération, dans les années 90, la deuxième, celle des années 2 000, et la troisième, celle des années 2 010. Mais, c’est vrai qu’il peut y avoir différentes générations par rapport au style, je fais un peu plus de trap, donc je ferais partie de la dernière génération.

Quel genre de rap fais-tu ?

Sans trop me vanter, je suis un artiste tu vois, *rires*. Je m’adapte, je peux faire un son triste, même si c’est pas mon genre, je fais de la trap, je fais des sons plus légers. Je m’adapte à la prod’ et à l’atmosphère qu’il y autour de moi lors de l’écriture.

Quels sont les rappeurs que tu écoutes le plus en ce moment ?

J’écoute énormément de chose *rires* en vérité, ça dépend des jours. En ce moment, c’est plus Jul et Lacrim. 

Quels ont été les artistes que tu écoutais le plus avant que tu commences le rap ?

Alors, j’écoutais beaucoup la Psy4 de la Rime, je suis un gros fan d’Alonzo et de Soprano. Je suis très grand fan de rap marseillais en général en fait. Que ce soit IAM, Fonky Family ou la Psy4, je les considère comme des véritables modèles pour moi.

Quel est ton morceau préféré de la Psy4 ?

A choisir, j’en prendrais 3 ! Ce serait « La Vengeance aux 2 visages » et « Ici ». J’ai encore les paroles en tête du son « Ici », « Les jeunes avancent avec un joint de culasse, viens voir, la nuit où j’tue le temps… » *en chantant et en riant* J’adore ! Et il y aussi « Le son des bandits » , 

On voit que tu es de très bonne humeur aujourd’hui ! Tu aurais pas un morceau à nous conseiller pour nous mettre de bonne humeur nous aussi ?

Si j’avais un morceau à vous conseiller pour une bonne humeur directe, ce serait une chanson kabyle. Elle s’appelle « A vava Inouva » d’Idir, ce morceau a une puissance spéciale, je ne sais pas comment ça se fait. Dès que je l’écoute je me sens mieux, je suis en forme direct.

Si tu devais te décrire avec un morceau que tu as réalisé, lequel ce serait ?

Ce serait « Maman dort », je fais le style de rap que je sais faire le mieux. J’aime bien ce morceau, c’est un bon égotrip. Avec ce morceau tu fais connaissance avec mon monde, tu vois quel genre de personne je suis.

En parlant de ce morceau, je voudrais savoir pourquoi avec un titre pareil tu as pu commencer avec une phrase aussi décalée *rires* ?

*rires* C’est ma signature, tu t’attends à ce que ce soit un son calme, non, je te mets un feinte, c’est pour être censuré à la radio ! *rires* J’ai fait pareil sur le freestyle « #FRV2 », j’ai commencé avec une phase très violente pour Donald Trump, alors que personne ne s’y attendait vraiment. J’aime bien surprendre les gens.

Pour toi ce serait quoi la définition du « vrai rap français » ?

Pour moi, tant qu’un rappeur maîtrise la langue de Molière ils sont des vrais rappeurs français ! Ça peut être Lacrim comme Nekfeu. Ce sont des vrai rappeurs français. Je me considère aussi comme un vrai rappeur français.

Tu as un mot pour la fin de l’interview ?

French Riviera Vol.2 sortira le 29 avril prochain, j’espère que vous allez le choper, c’est du lourd ! Je remercie tous ceux qui m’encouragent depuis mes débuts, tous mes fans et tous ceux qui me suivront encore dans les prochaines années !

Merci à toi pour tes réponses !

Merci à vous ! J’espère qu’on se reverra un jour pour une autre interview ! J’attends votre chronique !

French Riviera Vol.2http://musicast.lnk.to/frenchriviera2

Suivre Hooss sur les réseaux sociaux :

Facebook : Hooss

Twitter : @Hooss

Instagram : Hoossofficiel

Snapchat : Hoossd1p

Périscope : Hoosd1p

POST TAGS:

chaves@vrairapfrancais.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT