Diddi Trix

Interview

Originaire de Bondy dans le 93, Diddi Trix est le nouveau phénomène trap qui agite le rap
français. Sa première mixtape intitulé « Trix City » sortie en mars dernier a déjà fait danser un
large public. Nous l’avons rencontré lors de la récente édition des Ardentes, juste avant que
ce dernier enflamme la scène Wallifornia Beach du festival.

Entretien de : Maylis

Photos : Koria & Maylis

VRF : Tu travailles avec un label indépendant « Dope Boyz » qui est signé chez AWA Recordz, le label de Kore. Qu’est-ce que t’apporte cette collaboration ?

Diddi Trix : Le travail avec eux est très bon, cela me permet d’avoir un regard très professionnel et critique sur ma musique. Ce sont des gens bien installés dans le milieu donc je suis bien entouré. Sur Trix City,
Kore a réalisé la plupart des prods, il me propose des instrus, si ça m’inspire je pose dessus. Il comprend mon délire, ça se fait naturellement.

V : Avec Trix City, on est sur une ambiance très trap, quel était ton but premier en livrant un projet comme celui-ci ?

D : Le but était de faire kiffer les gens, de les ambiancer avant tout. Après à l’avenir on ne va pas rester bloqués là-dessus, mais il s’agissait de mettre le public dans ce délire-là avant de leur proposer autre chose.

V : La cover du Trix City a été réalisée par Koria. Comment s’est fait cette
connexion ?

D : Kore connaissait Koria et nous a mis en relation. J’avais auparavant déjà fait quelques photoshoots avec lui. Pour la cover, j’étais en confiance par rapport à son travail.
V : Tu as commencé à annoncer sur tes différents réseaux sociaux qu’un album allait bientôt arriver. Sera-t-il plus personnel ?

D : Totalement, l’album n’aura rien à voir avec Trix City, et devrait plaire aux gens. Le but c’est de me livrer un peu plus.

V : On remarque qu’il est de plus en plus important pour un rappeur de se créer une identité visuelle marquée. As-tu déjà des pistes pour ton album qui arrive pour pousser ton public à entrer un peu plus dans ton univers ?

D : Comme je disais, l’album sera différent, mais on va me reconnaitre. Je ne veux pas changer mais je vais plus me livrer. Trix City c’était avant tout de l’ambiance, maintenant on va partir sur quelque chose de plus sérieux. Mon envie est de surprendre mon public. Pour l’instant, je n’ai pas fait tout ce que j’aimais faire. Il y a encore plein de choses que j’aimeraiS tenter et ce qui va venir ne sera pas forcé. c’est une autre partie de moi que les gens ne connaissent pas. C’est comme ça que le public va apprendre à mieux me comprendre.

V : On a pu récemment te retrouver sur le projet Game over volume 2 avec le titre « Billets » sorti le mois dernier, c’est un projet qui t’a tout de suite intéressé ?

D : Dès que 50k m’a contacté, ça m’a vraiment fait plaisir. J’ai accepté sans hésiter.

V : Les Ardentes festival, c’est une scène importante dans le rap, tu appréhendes ton passage sur scène ?

D :  Je n’ai pas fait beaucoup de scènes encore pourtant les Ardentes c’est venu vite. C’est une belle opportunité, surtout de jouer sur l’une des grandes scènes du festival. Je n’ai pas trop de stress, surtout de l’excitation de monter sur scène face au public.

Archives

Instagram

This error message is only visible to WordPress admins

Error: API requests are being delayed for this account. New posts will not be retrieved.

There may be an issue with the Instagram Access Token that you are using. Your server might also be unable to connect to Instagram at this time.

Error: No posts found.

Make sure this account has posts available on instagram.com.

Error: admin-ajax.php test was not successful. Some features may not be available.

Please visit this page to troubleshoot.