Home / Interviews  / Interview de T-Rapi, un cocktail de bonne humeur, d’afro beat et de hip hop

Interview de T-Rapi, un cocktail de bonne humeur, d’afro beat et de hip hop

Producteur de musique, fondateur du label Diamond music group, et désormais chanteur, T-Rapi a plusieurs cordes à son arc et investit le domaine musical sous toutes ses formes. Rencontre.

Lunettes de soleil, veste en wax sur les épaules, un flow de sappeur… C’est comme cela que T-Rapi se présente à nous. Malgré une nuit blanche passée à enregistrer, l’artiste affiche un grand sourire et une aisance naturelle. Son surnom représente bien son état d’esprit : la musique est un peu une thérapie pour lui, elle permet d’extérioriser et de faire face à ses émotions. Tombé dans le chaudron des mélodies dès son plus jeune âge, T-Rapi a toujours su que sa place était dans le monde musical. À  l’adolescence, il se met alors à composer des beats et apprend les rouages du métier de façon autodidacte. « J’avais des amis qui étaient DJ, et j’aimais bien aller les assister en plein show afin d’en savoir plus sur ce métier. Un jour, je me suis dit pourquoi pas moi et je me suis lancé », raconte-t-il.

« Créer un label, ce n’est pas donné à tout le monde »

À l’effigie de Gradur, T-rapi était plus jeune partagé entre le foot et la musique, mais son choix s’est naturellement orienté vers la chanson. En 2014, il décide alors de créer le label « Diamond music group » afin d’offrir plus de visibilité à ses productions ainsi que celles des artistes qu’il produit. « Pour qu’un label dure et perdure, il faut surtout avoir des idées constantes. Il y a du boulot et pour que ça marche il faut rester fidèle à une ligne conductrice », explique T-Rapi. Après des heures passées en studio et sur sa table de mixage, l’artiste décide alors de se lancer dans le grand bain en 2017 : année où son premier single « elle m’a piqué » sort sur youtube. Dès sa sortie, le titre a été récompensé comme « talent de la semaine » par le média OKLM, de quoi motiver T-Rapi à toujours aller plus loin : « ça m’a vraiment fait plaisir d’obtenir cette reconnaissance et ça prouve que j’ai su faire la différence quelque part ».

La musique, une question de ressentis

De nature spontanée, T-Rapi laisse venir ses envies et ses émotions pour sortir un titre : « je ne suis pas dans le calcul, pour moi la musique se vit avant de se penser ». Son bagage de producteur, compositeur et DJ lui permet d’avoir un recul d’autant plus poussé sur chacun de ses titres. Si la musique prend une immense place dans sa vie, T-Rapi prend conscience que la vie personnelle à côté compte tout autant : « je ne pars pas du principe que ce que je fais ne va pas marcher, car je fais tout pour que mes objectifs soient atteints. Mais il faut prendre conscience que la vie est faite de tout plein de plaisir, tout autre que le travail : construire une famille et avoir un équilibre par exemple ».

D’origine Haïtienne, T-Rapi a grandi à Aulnay-sous-bois dans le quartier des 3000 dans le 93. S’il a fait des bêtises, comme n’importe quel jeune de son âge, T-Rapi remercie aujourd’hui sa maman, qui a toujours su le guider vers le droit chemin et l’éloigner des mauvaises influences. « Quand tu grandis dans le quartier, c’est facile et tentant de dériver. Si ma mère n’avait pas été là, j’aurais peut-être fini en prison ou j’aurais mal tourné », confie T-Rapi. Enfant turbulent, il se rappelle avoir été ce jeune très curieux, pressé de découvrir la vie et ce qu’elle réservait. Aujourd’hui adulte, l’artiste voit la vie d’un autre œil : pour lui, chaque jour compte et « tout vient à point à qui sait attendre ».

Plusieurs titres sont à retrouver sur sa page youtube T-Rapi, en attendant, on vous laisse vous ambiancer sur son dernier intitulé Panafrica.

mraynaud.news@gmail.com

Review overview