Le Stade de France tremble

Le 28 septembre dernier, Gims créait l’évènement avec un concert qui restera dans les mémoires de tous ceux ayant participé. Sur scène, l’artiste qui fêtera bientôt ses dix années de carrière a ainsi invité de nombreux autres rappeurs. Il a surtout ravi ses fans. En reformant, le temps de quelques titres, la fameuse Sexion D’Assaut. Et ce, malgré les absences respectives de Black M et de Doomams

Ensemble, ils ont donc interprété devant plus de 70 000 personnes les titres Désolé et Ma Direction. Gradur, Orelsan, Alonzo, Fianso, Heuss l’Enfoiré ou encore Dadju et Vegedream ont également mis le feu. Un véritable exploit pour le rappeur et chanteur parisien. Lui qui devient l’un des rares artistes de musique urbaine à arpenter la scène du Stade de France.

12 dates en France

Au micro de France Info quelques jours avant son concert, Gims avait déclaré un « avant » et un « après » au 28 septembre. Le tout, en expliquant vouloir se consacrer pleinement à sa vie de famille. L’artiste avait même été plus loin : « Je crois que je vais m’arrêter là, en fin d’année, parce que j’ai envie de profiter ».

De quoi laisser place à de nombreuses spéculations médiatiques concernant un potentiel arrêt définitif de sa carrière. Que le public se rassure, Megui sait comment entretenir l’attente et le suspens autour de lui. C’est pourquoi, à peine deux semaines plus tard, il annonce déjà une tournée des Zénith de douze dates sur ses réseaux. Rouen, Lille, Strasbourg, Toulouse ou encore Lyon et Marseille : il va ainsi sillonner la France.

Pour fêter 10 années de carrières bien remplies, Gims donne donc rendez-vous à ses fans dans 12 villes de France à partir du début de l’année 2020. Un planning complet et chargé, qui célébrera ses plus grands tubes ainsi que ceux de la Sexion d’Assaut. A noter que le rappeur travaille également sur une œuvre caricatative, dans le même esprit que Les Enfoirés : les 13 salopards.