Home / RAP FR  / Articles  / Nous sommes allés voir « Patients », le film de Grand Corps Malade

Nous sommes allés voir « Patients », le film de Grand Corps Malade

Notre avis sur le film "Patients"

Presque 5 ans après avoir publié son ouvrage « Patients » en 2012, Grand Corps Malade adapte avec l’aide de Mehdi Idir, son bouquin pour le cinéma dont la sortie est prévue le 1 mars 2017.
Dans ce film, comme dans son livre, Grand Corps Malade nous raconte son expérience de rééducation suite à son accident. On y retrouve un casting intéressant, avec notamment Alban Ivanov, Nailia Harzoune et Moussa Mansaly

 

Ce film a déjà remporté plusieurs prix, notamment celui du meilleur film au Festival du film de Sarlat-la-Caneda (Dordogne) et un prix d’interprétation masculine.

Patients

« Patients » est une comédie dramatique qui met de la lumière sur un environnement, un monde assez méconnu pour la plupart des personnes, les centres de rééducations pour les personnes tétraplégiques, invalides.
L’histoire de Grand Corps Malade, est jouée par Pablo Pauly, « Ben » dans le film. Il rentre dans le centre d’hospitalisation suite à un accident à l’âge de 19 ans.

 

Ce qui est intéressant dans le film c’est le lieu de tournage, les producteurs ont pris le choix de tourner dans l’hôpital ayant accueilli Grand Corps Malade durant sa vraie rééducation, avec des acteurs/figurants qui sont réellement des infirmiers s’étant occupé du producteur à l’époque.

 

Le terme « Patients » n’a jamais aussi bien porté sa signification, le personnage principal du film « Ben » qui joue le rôle de Grand Corps Malade ainsi que tous ses amies invalides du centre doivent faire preuve d’énormément de patience. Alors qu’ils sont oubliés de tous, ces personnages vivent dans l’attente, l’espoir, la patience, ils tentent par tous les moyens de tuer le temps pour ne plus penser à leur handicap. C’est une bande de potes qui apprennent à se connaître et à se vanner tout avec pudeur.

Cette notion abstraite du temps est assez significative dans le film, Ben avec l’aide de ses amies qu’il a rencontré dans le centre, tentent tant bien que mal de faire passer le temps. Cette volonté est aussi traduite dans certains passages du film, avec des time-lapse en arrière-plan alors qu’au premier plan la scène est ralentie.

 

Pour ce qui est de la réalisation, des choix artistiques et techniques ont été réalisé dans l’optique de rentrer en total immersion dans la vie de ces invalides. Les plans sont assez serrés, fixes, au niveau des personnes en fauteuils, les personnes valides sont donc filmés en contre plongé.
Les acteurs jouant les rôles de rééducateurs ont été formé par des vraies personnes du milieu, par exemple le kiné de Ben a été formé par le vraie kiné de Grand Corps Malade, pour que tous ses mouvements soient cohérents.

 

Le tout forme un résultat très cohérent, une bande son hip-hop très appréciable (on relèvera les extraits de Lunatic – Pas l’temps pour les regrets, et d’NTM – That’s for my people), une comédie drôle n’étant pas lourde, une réalisation et une direction artistique pertinente et authentique.

chaves@vrairapfrancais.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT