Doums, Pilote & Co

Par Anaïs Koopman

Doums continue sur sa lancée avec un deuxième EP “Pilote & Co”

Une bonne manière de finir l’année en beauté pour Doums : un nouveau projet solo, mais pas trop.

On espérait tous qu’il allait continuer à rapper en solo depuis la sortie de son premier EP “Pilote” le 3 novembre 2017. Celui qui contribue au succès du collectif l’Entourage depuis ses débuts nous prouve une seconde fois qu’il sait aussi briller à travers ses propres projets, portés par son flow posé et sa voix grave, englobant facilement nos oreilles…

Retour en 2008, sur le sol parisien. La scène du rap français est marquée par la formation du collectif L’Entourage, réunissant dix rappeurs, entre autres, dont Alpha Wann, Jazzy Bazz, et bien évidemment Nekfeu et Doums. Avec un album studio en commun disponible en 2014, ces “Jeunes Entrepreneurs” n’ont pas cessé de faire parler d’eux. En parallèle de l’aventure de groupe, des voix s’élèvent un peu plus haut, dont celle du Fennec, qui sort vite un premier album à succès : “Feu”, en 2015. Depuis le début, Doums l’a toujours accompagné sur ses projets, et plus récemment dans “Les Étoiles Vagabondes” sur le son entraînant “L’air du temps” aux côtés de Frama, mais aussi dans le documentaire portant le même nom, sur les terres japonaises. Doums nous montre qu’il n’a pas pour autant chômé sur un plan plus personnel : il dévoile en cette fin d’année “Pilote & Co”, un projet de huit tracks sorti le 23 décembre dernier, aux airs mélancoliques et dansants, d’abord annoncé par la sortie du clip du morceau “Millions”. Le message est clair : le rappeur de vingt-sept ans ne s’arrêtera pas tant qu’il n’aura pas “fait l’million”.

Pilote & Co : Doums sait s’entourer 


“Seine Zoo Records” :  trois mots qui figurent blanc sur noir sur le t-shirt de  l’artiste, dessiné sur la cover de “Pilote & Co”. Plus que des mots, c’est surtout une manière de montrer à son auditoire que s’il s’affranchit via ses propres projets, il n’en reste pas moins lié à ses “frères” du label de Nekfeu, comme il les appelle dans le morceau “S’il suffisait”. Doums compte marquer au fer rouge ses liens, aussi bien amicaux que musicaux : s’affiche sur cette même couverture entouré de Nekfeu, 2Zer, Abou Tall, Gros Mo, S.Pri Noir, Naë et Népal, décédé en novembre dernier et avec qui il formait le duo 2Fingz. Celui qui rappe “j’me souviens quand j’étais personne” n’oublie pas ses piliers et aime partager sa passion avec d’autres talentueux artistes. Pour autant, il communique dans le morceau “Besoin de personne”, en featuring avec l’artiste Abou Tall, une envie de “se perdre seul” qui semble bouillir en lui, à mesure qu’il grimpe l’échelle du succès.

Ok”, trap et sensibilité 

Pour autant, Doums est “Ok” et le répète en partageant le mic’ avec Gros Mo. Loin de se reposer sur ses lauriers, il continue d’évoluer et de  s’amuser en innovant, notamment avec le track “Le Fer” aux côtés de son ami disparu Népal. Au menu, des sonorités trap presque empruntées aux USA, et l’intervention d’un robot qui nous invite à prêter attention au projet : “Écoute seulement”. Autre collaboration marquante du projet, “Ce soir”, avec Nekfeu et NAE : un morceau enivrant et pourtant empreint d’une grande émotivité, clôturé par Doums et Nekfeu en duo : “Autour de moi c’est la fête là, et y a mes gavas qui guettent là. J’ai pas la tête à leur parler de toi, alors je fais semblant d’être là”.