Home / RAP FR  / Chroniques  / Chronique : Keny Arkana – État d’urgence

Chronique : Keny Arkana – État d’urgence

Keny Arkana de retour en plein Etat d'urgence avec un E.P

Elle est de retour! 4 ans après son dernier album « Tout tourne autour du soleil », la rappeuse marseillaise fait son come back avec son EP « État d’urgence » (6 titres). Originaire de Boulogne-Billancourt, Keny Arkana a une discographie bien garnie (2 albums et 7 EP ou mixtape), mais aussi un engagement politique et social prononcé. Membre du mouvement « La rage du peuple » (mouvement altermondialiste) depuis 2004, elle milite activement contre le capitalisme, la mondialisation et certains problèmes de société. Une idéologie clamée et assumée, Keny n’a jamais cessé de se révolter à travers de nombreux morceaux et pendant plusieurs concerts sauvages.
Alors au vu du contexte actuel, il me semble que je n’ai pas besoin de vous expliquer ce qu’est un « état d’urgence »… L’univers du projet est dressé des le début. Une cover simple mais original. Une illustration d’article de journal, avec en légende des paroles extraits de morceaux de l’EP (j’imagine). Personnellement, je ne suis pas un grand fan de l’artiste et de ses anciens projets, mais il m’est impossible de ne pas reconnaître son talent, au vu de la portée de ses morceaux et de sa notoriété. Sur ce, c’est parti pour l’écoute !

 

01/ Intro : Des extraits audios de reportages/débats sur la question de l’état d’urgence avec une instru en fond, puis Keny rappe 30 secondes sur la fin. Une intro qui plonge dans l’ambiance du projet : des textes contestataires et engagés dans un contexte particulier. À voir ce que ça donne ensuite.

 

02/ Effort de paix : Une instru qui me fait penser à certains sons de Kery James ou Diam’s, plutôt années 2000. Je n’aime pas du tout le refrain.. Mais à l’inverse, Au niveau des couplets, c’est du Keny Arkana, ça colle parfaitement à la prod et le flow et les lyrics sont maîtrisés. Pourquoi pas.

 

03/ L’Histoire se répète : Je pense que niveau instru, textes et flow je ne vais pas avoir de surprises sur cet EP. La prod reste dans le même registre mais est plus douce que sur la track 02. J’avais à peu près réussi à accrocher au morceau précédent, beaucoup moins à celui la. J’aime bien sa prise de partie et le message qu’elle véhicule, mais artistiquement parlant je trouve le morceau moyen, dommage.

 

04/ Ne t’inquiète pas : La quatrième sera la bonne! La prod change par rapport aux deux autres, plus moderne et plus lente. Son flow change de rythme et est plus adapté à l’instru. Sur le fond, on reste toujours dans le contestaire, ca ne change pas. Mais le morceau dans sa totalité est bien produit et bien écrit. Mon morceau préféré de l’EP pour l’instant.

 

05/ De quoi es-tu si sûr ? : Tout à l’heure c’était Diam’s et Kery, là le son me fait penser à Sniper ou aux Psy4. J’ai un peu décroché au fur et à mesure du morceau, je trouve ça assez redondant. C’est le refrain le plus réussi d’ici là selon moi. Mais à la fin de l’écoute, je serais incapable de différencier ce son là des tracks 02 et 03..

 

06/ Une seule humanité : Après 5 morceaux remplis de textes révoltés, Keny Arkana termine avec un message de paix. Une prod plus douce, un flow plus posé et des textes plein d’espoir. Après avoir décortiqué un par un chaque problème de notre société, la marseillaise finit par énumérer les solutions a apporter. Ce morceau met en valeur la suite logique des morceaux. Une belle conclusion dans le fond, mais j’ai encore eu du mal à accrocher.

 

Avant tout, j’aimerais insister sur deux points. Le premier : ne venez pas me dire que les femmes dans le rap n’ont pas le niveau. Qu’on aime ou qu’on aime pas, Keny Arkana, comme d’autres, maîtrise parfaitement ses textes et son flow. Elle est impliquée dans ce qu’elle fait et on sent clairement qu’elle en veut. Le deuxième : je valide à 300% son concept de vente de l’album. Elle ne fixe pas de prix, c’est l’auditeur qui décide de la somme à verser pour l’EP. Ça colle parfaitement à ses idéaux, libre au public de juger et de choisir ce qu’il met. Vraiment bien.Seulement voilà, moi, j’ai du mal avec Keny Arkana. Certains vont certainement adorer l’EP et je les comprend, mais je n’arrive pas (ou plus) a vraiment kiffer ce genre projet. Sur les 6 titres, il y en a un que j’ai vraiment bien aimé, et encore, je suis pas sûr de le réécouter plus de trois fois.Je ne m’arrête pas à l’écoute, je pense aussi au message que l’EP transmet mais aussi à la démarche de l’artiste. Pour ceux qui l’attendaient, Keny Arkana est de retour!

NOTE : 13/20

Wesley@vrairapfrancais.fr

Review overview