Home / RAP FR  / Chroniques  / CHRONIQUE : KAARIS – DOUBLE FUCK

CHRONIQUE : KAARIS – DOUBLE FUCK

Après son second album, Kaaris est de retour avec une mixtape

Le 30 mars 2015 Kaaris m’avait laissé sur ma faim avec son second album « Le Bruit de mon Âme ». Loin d’un « Or Noir » que certains considèrent « déjà » comme un classique, Kaaris fait incontestablement partie des têtes d’affiche aujourd’hui. Mais une tête d’affiche c’est quoi en 2015 ? Le concernant, il fait partie en tout cas des rappeurs qui sont souvent cités dans les débats enflammés sur Twitter, et c’est déjà pas mal. Car en terme de ventes Kaaris n’est pas encore près de « voir ce que ça fait de prendre leur place ». En effet, pour la première semaine, « Double Fuck » s’est vendu à 8 224 exemplaires, le plaçant en-dessous d’un Alonzo ou même d’un Niska. Précisons-le tout de même, ce projet est une « mixtape » (un terme galvaudé aujourd’hui), 7 mois après l’album Kaaris enchaîne, avant le Zenith de Paris le 9 novembre. Chez Def Jam, il faut croire que le rythme de deux projets par an va devenir une norme, à l’image de Lacrim ou d’Alonzo, un rythme qui colle parfaitement aux nouvelles habitudes de consommation. Qu’en est-il de ce nouveau projet ? Passons à l’écoute…

1/ Sinaloa : Cette intro donne le ton ! Dommage de commencer par le refrain cela casse un peu la dynamique. Cependant le couplet est assez bon, toujours ces phrases très imagées dans une vulgarité extrême (« Ta sœur a ses règles donc elle voit du sang plus souvent que toi » ). Therapy est à la prod’, c’est comme souvent très bon dans la globalité, le minimum syndical est assuré. Pour info, Sinaloa est un cartel mexicain doté de 100 000 hommes, il est l’un des plus puissants cartels de drogue.

2/ Terrain : J’aime beaucoup ce morceau. Le refrain est très efficace (« leum, leum » = millions), et il excelle sur le deuxième couplet. À la première écoute on a l’impression qu’il est à contre-temps de la prod’, mais la technique est vraiment bien maîtrisée et il a eu l’intelligence de ne le faire que sur quelques mesures. Est-il possible de voir Kaaris sur beaucoup plus de morceaux de ce genre ?

3/ Démarrage Hold-Up : Vous aussi le titre vous à renvoyé au morceau « Hold up » de 113 & Intouchable ? La comparaison avec ce classique s’arrête là. Moins inspiré pour le coup sur ce titre. Certes l’ambiance est au rendez-vous , mais au final cela reste très monotone . Il y a un travail en terme de flow mais le morceau ne décolle à aucun moment, pareil pour la prod’ : on a l’impression de l’avoir déjà entendue 1000 fois.

4/ Petit Vélo : Petit vélo est une expression ivoirienne ; être mis sur « petit vélo » veut dire « être considéré comme un beau parleur ». J’aime beaucoup l’exercice de style, Kaaris sort très souvent de la trap classique et ça lui réussit très bien. Au-delà d’un refrain efficace, ce morceau aère véritablement le projet après trois morceaux anxiogènes. Lâchez vos numéros mesdames !

5/ Briller : C’est typiquement le genre de morceau que l’on attend sur une mixtape de Kaaris. Cette habitude de commencer les morceaux par les refrains commence à être trop prévisible, surtout que celui-ci est assez inaudible, plus du bruit qu’autre chose. Cependant les couplets sont bons, Marion Maréchal- Le Pen appréciera…

6/ C’est La Base Feat XV Barbar : Collaboration attendue entre la jeune pousse du 17ème arrondissement et le patron de la trap française. Sincèrement le niveau des Mc’s du groupe parisien est trop disparate, certains ne savent pas rapper… C’est incroyable ! Le morceau est vraiment trop long et le refrain totalement inefficace. Par son couplet Kaaris, donne clairement une leçon. Très bien de mettre en avant des jeunes artistes, mais je n’ai pas l’impression qu’ils aient su saisir cette chance.

7/ Talsadoum : La prod’ est excellente, le flow de Kaaris est parfait. Toute l’énergie un peu trop débordante des précédents morceaux est ici complètement maîtrisée. Pourquoi un morceau aussi court ? Dommage !

8/ Tieks : On enchaîne avec un autre bon morceau. On débute une nouvelle fois avec le refrain, la prod’ est très sobrement efficace, tout est bien dosé on prend plaisir à écouter Karris déblatérer ses lyrics. C’est même un peu trop propre, ça manque un peu de folie, le cadre de la mixtape est généralement propice à ça… Hein quoi la véritable mixtape n’existe plus ?

9/ H : À un peu plus de la moitié du projet, je commence tout doucement à me lasser de toute cette ambiance exagérément « gangsta ». Certes ce n’est pas sur des lyrics qui portent à réfléchir que l’on attend Kaaris, mais un refrain à base de « Vends du Hasch pour faire rentrer du cash » me laisse perplexe. Morceau moyen dans l’ensemble.

10/ Audemard m’a tué : Je pense que vous avez compris le jeu de mots, Sinon y’a RAP GENIUS . La structure est la même que la majorité des autres morceaux, du coup il n’y a aucune surprise. Kaaris s’en sort toujours par une ou deux phrases qui sortent du lot mais dans le fond c’est très souvent le néant, à la fin du morceau on ne ressent strictement rien.

 » Oooooohh PUUUUUUUTEUUUUUUH j’ai dis PUUUUUUTEUUUUH »

11/ Bakil – Gringo : Je connaissais pas du tout ce rappeur, donc le pari est réussi : faire écouter au plus grand nombre un rappeur de l’ombre . J’aime beaucoup de genre d’initiative et c’est surtout un morceau très correct, pas original mais complètement dans ce qui marche en ce moment. Artiste à suivre…

12/ Où Sont Les € Feat SCH & Worms T : Du peu que j’ai entendu de SCH je ne suis pas un grand fan. Worms T je connais de nom sans vraiment m’être attardé sur ce qu’il faisait, l’occasion de le découvrir. Bon, confirmation : SCH je n’accroche pas, je comprends un mot sur deux. Le couplet de Worms T est bon, il n’imite personne et c’est appréciable. Le refrain n’est pas réussi et le couplet de Kaaris a des allures de fond de tiroir. Morceau très moyen.

13/ PSO Thug – Finition : Qu’est que c’est que ça encore ? Ok, nous sommes dans une tendance trap mais à ce niveau c’est exécrable. Il n’y a aucune création artistique, c’est de l’imitation pure et simple. Je ne blâme pas ce groupe, mais mettre ce groupe sur cette mixtape est un erreur de casting. Morceau à oublier, vraiment.

14/ Recharge : En dehors de la prod’ qui ressemble vraiment à toutes les autres, j’aime beaucoup Kaaris sur ce titre, le flow est assez linéaire et c’est surtout très fluide . Dans la structure le morceau change vraiment par rapport aux autres, il n’y a pas de refrain. Cet enchaînement de mesures est très efficace.

15/ D.K : Quelle énergie ! Un des morceaux les plus aboutis du projet, le flow et la prod’ se marient à la perfection. Le type de son qui nous fait déplacer en concert. À écouter en boucle.

16/ Double Fuck : Commencer un couplet par « J’veux bouffer une chatte qui sent bon », il n’y a que Kaaris pour ça. C’est incontestablement le meilleur morceau de la mixtape. Il a beaucoup plus une allure d’intro d’ailleurs, il aurait pu aller encore plus loin avec ce titre. Chaque phrase fait mouche, du Kaaris comme on aime.

À l’heure où certains se demandent, à juste titre, quelle est aujourd’hui la différence entre un album et une mixtape, nous avons ici une bonne partie de la réponse. Ça part dans tout les sens ! La direction artistique est mise de côté contrairement à ses albums où il y a un gros travail à ce niveau. Dans la forme, on a l’impression que c’est assez varié mais dans le fond, y’a t-il vraiment un morceau qui sort du lot ? Non. Réussir à surprendre son public, avec un projet qui sort quelques mois après un album n’est pas une chose aisée et Kaaris n’a pas transformé l’essai. Dire que c’est un mauvais projet serait malhonnête de ma part, mais dire que c’est un bon projet serait vraiment très exagéré. Ce projet cristallise à lui seul toute cette mode du rap français qui veut que l’on soit « trop » productif pour ne pas se faire oublier, du coup la qualité est moins au rendez-vous. Le travail de Thérapy est toujours excellent même si eux aussi sont dans une certaine zone de confort. La vraie surprise serait de voir Kaaris avec d’autres producteurs. La plupart des morceaux ne me touchent pas, et je pense qu’a l’avenir je vais être de plus en plus réfractaire aux nouveaux projets de Kaaris. Mais de toute façon quelle importance étant donné que l’on aura oublié ce projet dans six mois… Comme tous les autres d’ailleurs.

NOTE : 12/20

POST TAGS:

Wesley@vrairapfrancais.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT