Home / RAP FR  / Chroniques  / CHRONIQUE : GUIZMO – #GPG

CHRONIQUE : GUIZMO – #GPG

Véritable boulimique du travail, Guizmo est de retour avec sa mixtape

Une canette d’Heineken, un joint et un gun dans le jogging. Voilà comment est illustré « GPG », le 4ème projet solo de Guizmo depuis qu’il a quitté L’Entourage, en 2012 (« Normal » étant sorti un an plus tôt, alors qu’il faisait encore parti du collectif). Je m’attends donc à retrouver le Guizmo que je connais : drogues, drames, meufs, bières, Villeneuve-la-Garenne et compagnie. J’ai beaucoup aimé ses deux premiers projets (« La Banquise » et « C’est Tout »), moins le troisième « Dans Ma Ruche ». En espérant que le quatrième ne me décevra pas trop… Au vu des extraits et de l’univers sombre dans lequel il a l’air de tomber, j’avoue que je flippe un peu. Mais j’ai trouvé ce rappeur tellement fort que je ne pouvais pas l’enterrer tout de suite. Je suis obligé de m’aventurer là-dedans, à mes risques et périls. C’est parti pour l’écoute de GPG !

 

01/ Posé : Ça commence mal.. J’ai eu beau écouter quatre fois le morceau, ça ne prend pas. Je n’aime pas l’instru, trop lente et répétitive, comme Guizmo sur le morceau. Entrée en matière ratée selon moi.

 

02/ Barrez-vous : On change complètement de registre par rapport au son précédent. Une instru plutôt trap (assez banale), un flow saccadé qui correspond au beat. Les couplets sont dans l’ensemble bien écrits. Je pense qu’il est capable de faire cent fois mieux, mais bon, ça reste mieux que la track 01 à mon goût. Je suis quand même tombé sur deux trois perles.. : « Bah ouais c’était la hass, on va pas faire de manière; aujourd’hui je vends de la fraîche, nanananananère ».

 

03/ Guzman : Il fait parti des extraits sortis avant la mixtape. Pour la petite info, Guzman est le nom de famille d’El Chapo (si le titre est un hommage). Si je pouvais m’étendre sur El Chapo plutôt que de parler de ce son, j’adorerai.. Je ne sais pas quoi dire, tout simplement. Quand je l’ai écouté il y a un mois, il me semble que c’était la première fois que j’entendais Guizmo sur ce genre de prod. Je trouvais ça moyen, je trouvais que le changement de registre n’allait pas trop à Guizmo, même si ça restait correct. Je viens d’avoir la confirmation avec « Barrez-vous », même genre de prod/flow/textes, c’est pas trop ça..

 

04/ Attendez-moi : Autre extrait. C’est celui-ci qui m’a fait flipper… Si on m’avait appris la mort de Guizmo après la sortie de ce son, j’y aurais cru. On a l’impression qu’il est à deux doigts de se tirer une balle. Sinon, artistiquement parlant, c’est cohérent, instru lente et douce, couplets mélancoliques sur notes de piano, tout y est…

 

05/ Rescapé : Premier kiff sur cette écoute ! C’est toujours aussi sombre, mais là, ça me plait bien. Même si je peine à retrouver l’excellent Guizmo, ce morceau est le meilleur jusqu’ici. Je le préfère sur ce genre de prod.

 

06/ GPGangster’zs : Encore un extrait. C’est celui que j’ai préféré (pas très compliqué au vu des autres..), sans pour autant vraiment accrocher au morceau. Décidément, Guizmo galère un peu avec ses refrains. Son talent reprend le dessus sur les couplets, mais ça manque un peu d’énergie. J’ai kiffé le clip par ailleurs !

 

07/ Girl : On a l’impression qu’il fait la voix off d’un film X. Je n’aime pas les couplets, encore moins le refrain, et je déteste l’instru. Alors oui, comme beaucoup de rappeurs il parle de grosses fesses, mais pendant 5 minutes, ça devient très vite lassant.

 

08/ Pillave : Je valide la prise de risque. Parce que pour reprendre « Rehab » d’Amy Winehouse, il faut en avoir des c******. A part ça, je n’ai vraiment pas du tout aimé le son. Il parle vraiment trop de drogues, ça commence un peu à me saouler. Je trouve qu’il se perd un peu, notre guizuiouzou…

 

09/ Ça va chier feat Guy De Bezbar : Alors quand j’ai vu que je passais à ce morceau, j’ai un peu baissé le volume. « Ça va chier » feat Guy De Bezbar (plutôt connu pour son feat avec Niska, « Ah non c’est terrible » ), je m’attendais à ce que ça crie dans tous les sens. Pas tant que ça au final. J’aime bien ce qui ressort de ce morceau, ça réveille un peu. Guy De Bezbar est loin d’être un grand poète, mais son trop plein d’énergie était le bienvenu sur ce projet. Et j’ai bien aimé le couplet de Guizmo, qui colle bien à la prod et au délire du son.

 

10/ 10G : Autre extrait, sorti il y a presque un an. L’excellente prod est celle de Young Thug sur « Check ». Pour moi, il s’est baladé dessus. L’univers de Young Thug lui correspond bien, ça joue peut-être, mais je kiffe. Meilleur son de la mixtape pour l’instant.

 

11/ Ho Hiss : « Même Jamel Debbouze peut te gifler, pour mettre une baffe il faut qu’une main! » Sympa ce petit morceau, sans plus mais sympa. Une prod simple mais qui passe, les couplets et le flow sont assez efficaces. Je ne comprends toujours pas pourquoi le son s’appelle « Ho Hiss », mais bon..

 

12/ J’veux pas en parler feat Louis : J’accroche pas trop. Je ne connaissais pas Louis avant ce morceau, mais le featuring n’est pas très prenant, je m’ennuyais un peu avant la fin de l’écoute. C’est assez personnel, mais je n’aime pas du tout cette instru, du coup je n’arrive pas à apprécier le son.

 

13/ Baby : Après Rehab d’Amy Winehouse, il décide donc de reprendre « Baby I’m Yours » de Breakbot. Soit, deuxième prise de risque, deuxième échec. Au moins, celui-ci m’a fait sourire, c’est déjà ça! Néanmoins, on ne pourra pas lui reprocher de ne pas avoir essayé.

 

14/ Mr Mothafuck : J’ai retrouvé le Guizmo énergique et vénère que j’ai tant aimé! Dommage que la prod fasse un peu mal au crâne, mais en écoutant j’ai eu l’impression d’être en 2012/2013 lors de ses premiers projets. C’est pas dingue non plus, mais ça s’écoute.

 

15/ GPG 1 : Freestyle sorti en octobre 2014. Un Guizmo fidèle à lui même, dans un registre où il excelle. C’est entre autres ce freestyle qui m’a donné envie d’écouter ce projet.

 

16/ GPG 2 : Celui-ci sortit en novembre 2014. Encore mieux que le précèdent. Il est fort, quand il veut. J’ai également adoré (voire préféré) son freestyle pour Urban Hit où il reprend ces couplets. Pourquoi mettre deux freestyles sortis il y a plus d’1 an dans une mixtape ? Seul Guizmo a la réponse, mais ça remonte un peu le niveau, en tout cas.

 

17/ Plongé dans ma folie : J’ai accroché au délire de ce morceau. Instru efficace, couplets bien écrits et bien posés. Deux petits bémols : le refrain (encore et toujours) et le son est un poil trop long (5 minutes 14). Sinon, c’est pas mal du tout. On termine mieux que l’on a commencé apparemment…

 

18/ J’en ai marre : C’est la 18ème piste, je commence un peu à fatiguer. Je ferais pas de jeux de mots avec le titre du morceau, mais je n’en pense pas moins. Je l’ai trouvé moins bien que les trois derniers. La prod et le flow ne vont pas vraiment ensemble, ça donne au morceau une forme déstructurée. Et comme le morceau est long comme le précédent, j’ai eu un peu de mal à l’écouter jusqu’à la fin.

 

19/ Street Fighter : Dernier son de la mixtape, très long (7 minutes 32). Guizmo aime ce genre d’exercice, j’ai d’ailleurs trouvé le morceau « André » excellent. Là, il rappe sur une instru plutôt rock. C’est assez surprenant, je ne suis pas fan de ce choix de prod, mais il faut reconnaître qu’il se débrouille dessus. Enfin, quand il kick, parce qu’à partir de la moitié du son, il est en roue libre. on a le droit a une trentaine de dédicaces, des messages aux « haters », à des petits cris par-ci par là…

 

Je ne sais pas si j’ai vraiment bien fait de m’aventurer là-dedans. Certes, ce n’est qu’une mixtape, on peut se dire que l’enjeu n’était pas énorme pour Guizmo et qu’il en a profité pour tenter deux trois trucs. Mais le projet dans son ensemble m’a quand même plutôt déçu. Mes trois morceaux préférés sont sortis il y a un an minimum, donc je n’ai pas eu le droit à un gros kiff durant l’écoute. Un tracklisting de 19 morceaux paraît être vraiment trop conséquent pour un projet ne comportant pas réèllement de surprise. Je suis peut-être plus dur avec lui parce que je sais de quoi il est capable, mais je ne suis vraiment pas convaincu par plus de la moitié de GPG. C’est dommage. Vraiment.

NOTE : 9/20

POST TAGS:

baptisted.pro@gmail.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT