Home / RAP FR  / Chroniques  / CHRONIQUE : DOSSEH – SUMMER CRACK VOL3

CHRONIQUE : DOSSEH – SUMMER CRACK VOL3

Dosseh présente son projet dété

Dosseh, un rappeur qui ne fait pas partie de ma playlist rap français : j’ai suivi ses projets de loin car aucun de ses titres que j’ai pu écouter jusqu’alors ne m’ont donné envie de creuser un peu plus… Si, un : « Le Score » avec Bassirou mais du coup, c’est la discographie de Bassirou que j’ai écouté, dommage ! Dosseh me rend indécise et je déteste ça : je ne sais pas si j’aime ou pas son travail, je sais juste qu’il existe et c’est déjà une bonne chose… Et puis, « Brolyk » est sorti. Puis « Oublier ». Ces deux titres ont éveillé ma curiosité. Me voilà donc en train d’écouter SUMMER CRACK VOL3 pour en faire sa chronique et enfin avoir une position sur son travail : voyons si Dosseh va me convaincre !

 

1 / Brolyk : J’ai écouté ce titre dès sa sortie, sans grand enthousiasme au début et puis, je me suis prise au jeu : je me suis surprise à bien kiffer, grosse prod, Dosseh assez sombre dessus, un beau clip. J’ai lu pas mal de commentaires négatifs sur les réseaux sociaux, je ne comprends pas, ce titre est bon « J’m’en bats les yecou : j’suis vulgaire, le CSA est à bout d’nerf. D’façon, la jeunesse est du-pèr et y’a le Diable au rebond qui récupère ! » Bonne intro qui me donne envie de continuer le projet.

 

2 / Été au tieks : Le genre de son que je n’aime pas du tout : je me souviens avoir ri en l’écoutant et en regardant la cover de SUMMER CRACK VOL3 avec deux mots dans mes pensées « Mais pourquoi ?! » La prod ne m’emmène pas et puis, je n’aime pas ce délire : ça ne m’ambiance pas, ça ne me parle pas, je trouve ça inutile… Ce n’est même pas un hymne de l’été genre LE son de l’été de Dosseh… L’été au quartier, pas de vacances blablabla… Je zappe.

 

 

3 / Jamais d’la vie, jamais d’la mort : Alala, comment je kiffe çaaa ! La prod est dingue, elle porte grave ! Dosseh se cale tellement bien dessus, le refrain est bon même si ce côté répétition peut devenir relou. En tout cas, ça rentre bien dans la tête : je vais le chanter sous la douche, obligé ! Gros son que je vais me mettre en boucle et je m’excuse d’avance au près de mes voisins « Jamais d’la vie, ni d’la mooOoort ! »

« On a tous nos problèmes chacun à son échelle : igo, si tu veux partager mes profits, partage aussi mes chaînes »

 

4 / Oublier feat Magasco : Voilà, LE son de l’été de Dosseh ! Quand j’ai écouté ce titre lors de la sortie du clip, je me suis ambiancée direct : je me suis imaginée sur une plage de Bali, avec un énorme cocktail devant un couché de soleil, c’était merveilleux ! Très belle connexion entre le rap de Dosseh et la voix de Magasco : l’un n’est pas laissé au détriment de l’autre « Ils voudraient gagner la gueeeerre sans être prêts à souffrir, ils veulent atteindre le Paradis sans être prêts à mourir ! » (Avec un seul « r » parce qu’on meurt qu’une fois, hihi !)

 

5 / Où est le boss : On revient à une prod lourde et sombre, un Dosseh énervé ! « Chatte, Igo, Cul, Fils de pute » on revient à ce champ lexical élaboré de ce genre de titre, un refrain sur la même lancée « J’veux parler au tron-pa du tron-pa (NON !) Au tron-pa du tron-pa du tron-pa (OUI !) » Illogique un peu… Bref, tout ce que je n’aime pas ! Je n’aime pas parce qu’il n’y a rien : ce ne sont que des mots saccadés, mis bout à bout, sans grosses punchlines qui pourraient me faire rire… Je trouve ça plat, je zappe.

 

6 / Fuck ton DJ : Je déteste la prod, ce côté électrique me dérange mais j’aime ce côté égotrip dès le début du morceau : Dosseh attaque direct « Wesh, fuck ton DJ s’il met pas du Yuri dans sa soirée ! Wesh, je sors jamais en te-boi mais quand j’y suis, c’est soit je suis sur la scène, soit dans le carré ! » Bon flow, j’admets que le délire est bon mais je n’accroche pas plus que ça…

 

7 / Ppros – Tout c’que je sais faire : Un Ppros posé, sérieux, en recul sur sa vie « Tout c’qu’on sait faire Négro, faire des affaires : déchaine les Enfers qu’on puisse faire nos affaires » La prod aide beaucoup, surtout sur les couplets : assez mélancolique et aérienne, ça amène un côté fataliste et puissant « Ché-per sur un gratte-ciel, flow tah Jupiter : la weed a remplacé l’air de l’atmosphère » Bon titre.

 

8 / Juste Rider : Alala, qu’est-ce que je n’aime pas ce genre de son ! Cette prod ne me parle pas, lui est insupportable dessus : de l’autotune, trop posé, trop chantonné, je rentre pas dedans… « J’veux juste rideeeeer ! » Moi, j’veux juste zappeeeer, me casse pas la tête !

 

9 / Le charbon : Prod lourde et sombre et il y a un coté subtil qui me séduit. Whouaaa par contre, le refrain est naze, ahahah ! Je capte pas ce délire, je crois que je ne m’y ferai jamais « Des centaines de milliers d’eurooooooos (x100) Le charbon, le charbon (x 50) Je ne crois qu’en la fooooorce du chaaarboooOooon !! » PTDRRR ! Sinon, les couplets sont plutôt bons.

 

10 / Végéta : Une énième inspiration de DBZ pour terminer ce projet. Plus j’écoute d’albums, plus j’attache de l’importance à l’outro et celle-là est très bonne : la prod est lourde, elle porte et Dosseh est amèrement efficace « Ça réveille tous mes mes djins, tous mes mauvais penchants : j’leur souhaite aucun mal, juste la mort par étranglement ! » J’aime beaucoup.

« Ça réveille tous mes mes djins, tous mes mauvais penchants : j’leur souhaite aucun mal, juste la mort par étranglement ! »

Dosseh, un rappeur dont quelques titres vont faire partie de ma playlist rap français. J’ai suivi SUMMER CRACK VOL3 de près et quelques titres m’ont vraiment plu. Dosseh ne me rend plus indécise et j’aime ça : en plus de savoir qu’il existe, je peux aujourd’hui dire que j’aime son travail sur l’ensemble de ce projet. Des ambiances, des flows, des univers différents : la mixtape est complète et peut plaire à chacun d’entre nous, il ne s’enferme pas sauf peut-être dans les textes portants sur les mêmes délires.

Mon TOP5 : Jamais d’la vie, jamais d’la mort / Végéta / Oublier feat Magasco / Tout c’que je sais faire / Brolyk

NOTE : 14/20

POST TAGS:

proydelaunay974@hotmail.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT