Home / RAP FR  / Chroniques  / CHRONIQUE : DEMI PORTION – DRAGON RASH

CHRONIQUE : DEMI PORTION – DRAGON RASH

Demi Portion nous livre un album et ne fait pas les choses à moitié

Chroniquer un album de Demi Portion, exercice plus que difficile pour moi au vu de mes différentes connaissances ici, à Montpellier. Travail et passion, deux mots qui caractérisent Demi Portion si je devais le résumer. Malgré tout, je n’arrive pas, de moi-même, à écouter un album de Demi P en entier, comme je peux le faire avec d’autres artistes. Avec Demi Portion, je marche aux coups de coeur : un son va me toucher et je peux l’écouter en boucle pendant des heures, surtout quand Beep Beep est à la prod comme sur « Mes Outils » ou sur « Mon Dico 2 », deux titres qui me font dresser les poils à chaque fois que je les écoutent. Bref, après cette mise au point, mon coeur va parler sur cette chronique mais surtout mes oreilles : DRAGON RASH dans le iPod, c’est parti !

 

 

01/ De ma planète : Une intro qui me plait, un flow que j’adore, assez saccadé et sombre. Il nous met dans le vif du sujet, j’aime Demi Portion dans ce registre qui lui va plutôt très bien : hâte d’écouter la suite !

 

 

02/ Dragon Rash : Titre éponyme de l’album que j’avais adoré lors de sa sortie. La voix de Demi-Portion qui se cale parfaitement avec la prod, magnifique à base de xylophone, des liens avec le célèbre manga Dragon Ball Z, un clip en adéquation totale. Très bon son !

« Non j’fais quoi c’matin ? J’attends rien d’personne car ils sont plusieurs à t’butter seulement pour 100 pesos »

 

 

03/ Demi-parrain : « Encore un son d’malade ! » Autre extrait dévoilé avant la sortie de l’album, sur un sample de Nino Rota pour Le Parrain, classique cinématographique, le titre est cohérent du début à la fin. Demi Portion, à l’aise, on le suit dans son délire : une belle façon de nous parler des pseudo-gangsters, tout en ironie. Le pari est gagné : je cours là où il a voulu m’emmener, très bon !

 

 

04/ Est-ce que ? : Technique d’écriture avec la répétition de la question « Est-ce que…? » en chaque début de phrase. Évolution dans la musicalité mais le morceau ne me parle pas du tout… Des questions, des questions, des questions, ses questions…

 

 

05/ Loin de toi Feat Blata : Musicalité orientale et refrain de Blata qui donne beaucoup de volupté au titre, beaucoup de rondeur. J’aime beaucoup son flow sur le premier couplet, rapide et calé. On redescend sur la suite et ça fonctionne : Demi P est beaucoup plus posé, bon titre.

 

 

06/ Je n’ai pas voulu : Reprise de la technique de répétition en début de phrase, cette fois-ci, « Je n’ai pas voulu… ». Occasion d’en apprendre plus sur Demi-Portion, sur ses choix personnels. J’aime aussi cette « rage » dans son ton, beaucoup plus présente dans le 2eme couplet, qui disparait sur le refrain, reprenant toute sa douceur.

 

 

07/ Une chaise pour deux Feat Oxmo Puccino : LA pépite de l’album, une danse, un poème… La voix d’Oxmo, son écriture sur cette prod grave et mélancolique rend le titre magique. Un peu comme un relai, Oxmo parle à Demi Portion de la vie, de sa place dans la musique. Un Demi P, très bon aussi, reconnaissant de ses « prédécesseurs ». Belle osmose entre les deux artistes.

 

 

08/ Poignée de punchlines : Le genre de son que j’adore chez Demi Portion ! Cette poignée de punchline pour Give Me 5 est très bonne. Tout le talent de Demi P est démontré dans cet excercice : texte, placement des mots ordonnés avec cohérence, technique, musicalité. Très bon !

« Ecrire est primordial, un de plus dans le baladeur : j’parle de ce que je vois, désolé d’être observateur »

 

 

09/ Interfusion : Pause très jazzy en cette moitié d’album

 

 

10/ Les nôtres : J’ai connu Demi Portion pendant un concert de la Scred Connexion à Marseille en 2009 : il faisait la première partie avec son binôme des Grandes Gueules, Sprinter. Ça me fait donc plaisir de les réécouter six ans plus tard, dans un contexte totalement différent. Bonne complémentarité entre les deux, dans les textes comme dans les voix et les flows : un contraste intéressant entre la douceur de DemiP et le côté un peu plus brut de Sprinter.

 

 

11/ Le dernier chevalier : Encore une prod qui me parle beaucoup, entre subtilité et mélancolie. Demi Portion, sincère, humble et authentique. Encore un lien avec les mangas des années 80-90, Les chevaliers du Zodiaque. Demi Portion revient sur ses débuts, sur ses choix artistiques avec un ton enfantin, touchant.

 

 

12/ On rap fort Feat Jeff le Nerf & Neka : Connexion de plumes, un Jeff le Nerf fidèle à lui-même entre répartie et punchlines. Je ne rentre pas du tout dans la prod, malheureusement. Neka, voix grave et bon flow. Demi Portion s’adapte à ses invités : beaucoup plus incisif qu’à son habitude. Les trois kickent, ça rap, fort je ne sais pas…

 

 

13/ Parti de rien : Le genre de son qui ne me parle pas du tout au niveau musical… Un texte plein de force, pour réussir alors que rien n’était gagné. Je n’aime pas ce fossé entre la force de ses propos et la tranquilité de la prod, son refrain « sans suspense » se cale parfaitement dessus mais je lâche l’écoute…

 

 

14/ Mon dico Remix Clan Feat Disiz, Ol Zico, Imed, REDK, Mehdiatheque, Mokless, Koma, Sprinter, Taieb, Swift Guad, Volts Face & Aketo : Que de beau monde sur ce titre ! Le morceau que j’attendais le plus de cet album ! J’adore ce délire de Dico et vu les grands noms présents, on ne pouvait qu’être impatient d’écouter ce son. Le délire reste bon (chacun prend un mot et en fait sa propre définition) mais malheureusement, on n’a pas le temps d’apprécier les différents rappeurs : leur intervention respective est trop courte, je reste donc sur ma faim…

 

 

15/ Jusqu’ici tout va bien : Je ne vais pas non plus retenir ce morceau… La prod, sa petite voix : j’ai l’impression d’avoir déjà écouté ce genre de titre, il n’y a pas de surprise. Du Demi Portion, certes vous allez me dire mais l’album nous proposait un florilège de facettes de Demi P et revenir à des sons comme celui-là, ne me transcende pas…

 

 

16/ Demi Paix : J’ai adoré ce titre mais pas grâce à Demi P directement. Les deux clins d’oeil qu’il a prit pour ce morceau me parlent énormément: l’oeuvre « 99 F » de Beigbeder et la prod de « Cause Commune » de Ness&Cité ! Ce titre, sorti en juillet 2014, pendant cet été particulièrement sanglant en Palestine, relate donc des atrocités et de l’injustice qui sévissent dans le monde. A double tranchant, on peut penser que Demi Portion « profite » de ces évènements dramatiques pour constituer son album. Ce morceau ne m’a donc pas touché comme il aurait du… Notons qu’à la même période, à deux jours d’intervalle, Médine nous sortait son Gaza Soccer Beach.

 

 

17/ Laisse pas tomber : Un texte positif, plein d’espoir sur une musicalité d’une tristesse… Force sur les couplets, douceur sur le refrain… Retrospective sur sa vie, son passé « Viens faire un tour dans le rap français: la plupart sont des menteurs… » Un bon son dans l’ensemble mais qui ne me marquera pas.

 

 

18/ Peur : Et je l’aime dans ces prises de risques ! De la créativité, de l’idée et ça fonctionne très bien ! Cohérence totale avec DRAGON RASH, jusque dans le clip. La musicalité oppressante avec le titre Peur, avec son ton et son flow. Ça change, beaucoup de fraicheur et de spontanéité, j’ai été agréablement surprise à l’écoute de ce titre. Très bonne note pour la fin de cet album.

 

Beaucoup de travail et de passion, c’est indéniable. Je respecte énormément Demi Portion pour sa façon de travailler et sur le point d’honneur qu’il met sur la qualité musicale qu’il veut donner à son public : il n’y a qu’à regarder ses clips pour savoir que Demi P est un passionné et qu’il est loin d’être avare pour faire plaisir à ses auditeurs. Malgré tout, j’ai été déçue sur une chose, qui me parait assez importante : les meilleurs morceaux -pour ma part- que comporte DRAGON RASH ont été dévoilés en amont de la sortie officielle de l’album, en extraits et c’est vraiment dommage ! Un bon album dans l’ensemble mais j’attends encore mieux de Demi Portion : son évolution est lancée et je pense que cet artiste arrivera de plus en plus à nous surprendre.

Mon Top5 : Une chaise pour deux ft xmo Puccino/ Dragon Rash / Le dernier chevalier / Poignée de punchlines / Peur

NOTE : 12 /20

proydelaunay974@hotmail.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT