Home / RAP FR  / Chroniques  / CHRONIQUE : BLAZ PIT – EBANDELI

CHRONIQUE : BLAZ PIT – EBANDELI

Découverte d'un rappeur prometteur

Vous ne connaissez pas Blaz Pit ? Rien d’étonnant je vous rassure… il fait partie de ce rap game que l’on doit creuser pour trouver quelques pépites. Il nous vient de l’Oise, il a la vingtaine et comme beaucoup d’autres, il rappe déjà depuis quelques années. En 2013 il sort un E.P  » Dark négro » en guise de carte de visite. Deux ans après, il nous présente son projet 8 titres « Ebandeli » (ça commence en lingala). J’ai reçu ce projet il y a quelques mois sur ma boite mail mais j’ai mis du temps à démarrer l’écoute … Grosse erreur! Sans trop vous dévoiler ce que je pense en détail de cet E.P, je l’ai écouté en boucle pendant quelques semaines. Au millieu de ma playlist, je passe de Booba, Rohff, PNL à Blaz Pit sans problèmes. Passons à l’écoute du projet…

 

1/ Famine : Ce 1er morceau porte très bien son nom…Blaz Pit a faim! La prod’ est excellente, le flow est parfait. Dommage cependant de mettre une intro assez courte sur un projet de 8 titres. A écouter en boucle.

 

2/ Nubien : Pas fan de la prod’ et du refrain. Sur les couplets il excelle vraiment, assez surpris par sa facilité à amener beaucoup de nuances à son flow tout en gardant le tout très cohérent. La technique est là et en terme de lyrics, les rimes ne sont pas téléphonées. Pourquoi un morceau aussi court une nouvelle fois ?

 

3/ Teenager : Au top sur les couplets. je pense qu’il fait partie de ces rappeurs qui ne peuvent pas écrire sans l’instru au préalable. Il se sert de son flow comme un instrument. Son écriture est directe, pas de métaphores inutiles et sans jeux de mots foireux, c’est très efficace car le rendu est très fluide.

 

4/ Apollo Creed : Beaucoup moins fan de ce morceau. En effet la prod’ et les couplets sont beaucoup moins tranchants. Mine de rien Blaz Pit se dévoile un peu plus sur ce morceau, c’est appréciable. L’énergie est tout de même présente, il se sauve à chaque fois grâce à son flow mélodieux.

 

5/ Interlude feat Soulakhey : On souffle un peu avec cette « interlude », cela aère un peu le reste du projet. Ce n’est cependant pas dans cet exercice qu’il est le meilleur, j’apprécie « le Blaz » dans un registre beaucoup plus dynamique.

 

6/ Poches pleines : J’ai mis du temps à apprécier ce morceau, au départ je n’ai pas du tout adhéré au refrain. En terme d’écriture, le premier couplet est très bon. Il parle de lui et de son environnement tout en restant assez pudique. Avec une prod’ assez « chill », il arrive à donner énormément de relief au tout grâce à un son flow, surtout sur le deuxième couplet. Un très bon morceau.

 

7/ Négro Béni : Sur ce morceau il domine radicalement la prod’. Le refrain saccadé est très efficace. Gros travail une nouvelle fois d’Alex Martin, qui amène de la sobriété sans tomber dans quelque chose de plat. La combinaison des deux fonctionne à merveille.

 

8 / Pas à vendre : LE meilleur morceau du projet indiscutablement! Le flow est vraiment excellent et la prod’ parfaite. Ce morceau résume à lui seul le talent de Blaz Pit, sa façon d’appréhender les prod’ est assez bluffante. On veut encore plus de morceaux comme ça.

 

Cet E.P est vraiment très bon. Mieux qu’une carte de visite, ce projet est une véritable révélation. Dans ce que j’écoute au quotidien, je mets un point d’honneur à la musicalité et au flow et Blaz Pit excelle sur ce point. Il a une manière déconcertante de s’accaparer les prod’s et de les dompter. Alex Martin fait un travail considérable sur ce projet, il a bien saisi l’univers du rappeur… c’est appréciable. J’aurais tout de même espéré qu’il fasse un morceau un peu plus introspectif afin de mieux cerner le personnage et aussi qu’il sorte plus de sa zone de confort car il se repose parfois sur ses acquis. Que manque t-il à Blaz Pit? Pas grand chose à vrai dire sur le plan musical. Là ou le bât blesse c’est au niveau de sa communication et de son identité visuelle, pas très en phase avec la génération « réseaux sociaux ». Blaz Pit est un artiste talentueux vous l’aurez compris, il est à suivre de très près. « Ebandeli » n’était que le commencement je l’èspère. Ravi d’avoir fait ta connaissance à travers ce projet.

NOTE : 15/20

Projet en écoute ici

 

 

POST TAGS:

Wesley@vrairapfrancais.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT