Home / RAP FR  / Chroniques  / CHRONIQUE : BIG FLO ET OLI – LA COUR DES GRANDS

CHRONIQUE : BIG FLO ET OLI – LA COUR DES GRANDS

Les jeunes toulousains entrent dans la cour des grands avec leur 1er album

Il y a une semaine tout juste, sortait le premier album des frères toulousains. Je les ai découverts sur une vidéo de rap contenders, j’ai été agréablement surpris par leur technique et leur aisance. Nous avions fait un article sur eux lors de la sortie de leur E.P « Le trac » qui avait confirmé mes bonnes impressions sur ce duo. Cet album arrive assez rapidement au vu de leur carrière récente, je suis donc curieux de voir ce qu’ils peuvent donner sur un « vrai » projet. Big Flo & Oli ont-ils leur place dans la cour des grands ? Je lance l’album tout de suite.

 

01/ La Cour Des Grands : Pas du tout surpris par ce premier track, dans la forme c’est très simple et dans le fond c’est un assez bon titre de présentation. La « grosse voix » qui s’adresse à eux est assez ringarde ; ils auraient pu s’en passer. Le flow et la technique sont vraiment très bons par contre, leur point fort sans aucun doute.

 

02/ C’est Qui Ces Deux-Là ? : Un refrain efficace, mais les lyrics du premier couplet de Big Flo sont vraiment trop légers : « J’fous le feu en concert, j’suis taillé comme une allumette » pour ne citer que cette phase. Oli est du même niveau que son frère, c’est à dire assez bas. Un morceau beaucoup trop léger, à oublier.

 

03/ Comme D’hab : Un excellent choix comme extrait d’album, totalement en phase avec leur univers. Le refrain est excellent et très entraînant. La prod est très simple mais le duo a su donner le relief qu’il fallait.

 

04/ Le Bouchon : Je n’ai pas du tout aimé ce morceau. Le concept est un bouchon sur l’autoroute, et ils décrivent la situation de vie de chaque conducteur. Cela me fait penser dans l’idée au morceau de Sniper « Il faut de tout pour faire un monde ». Le refrain est bâclé, le tout est monotone et manque cruellement de dynamisme. Trop de concept tue le concept !

 

05/ Marco : Pourquoi vouloir être toujours dans la narration ? Ce morceau à pour sujet la mort, déjà que le sujet n’est pas joyeux le duo ne fait rien pour amener quelque chose de surprenant. Entre flow et instru classique on ne comprends pas trop le délire de ce morceau. Morceau à oublier.

 

06/ J’attends La Vague : Le solo de Big Flo n’est pas du tout au niveau. Il prend un flow très minimaliste en voulant tout miser sur le texte, mais celui-ci est très léger. Un slam aurait été plus adapté c’est dire… La petite folie de la fin de la prod’ donne l’espoir d’un morceau qui se réveille enfin, mais le tout est justement au creux de la vague.

 

07/ Raccroche : Enfin on respire un peu ! Un sujet léger mais qui colle beaucoup plus à l’univers. La prod’ aux airs de guitare colle parfaitement à l’esprit et le refrain est très efficace. Un morceau mignon quoi !

 

08/ Le Cordon : On retombe vite dans la dépression avec ce morceau. Ils rappent dans la peau d’un enfant avorté et de la mère qui avorte, assez glauque comme sujet. Je pense très sincèrement que l’on est à 100% exclusivement dans le concept. Un morceau pour dire qu’ils sont matures mais on sait qu’il n’y a pas ce vécu derrière, du coup cela sonne faux.

 

09/ Aujourd’hui : J’aime beaucoup le refrain ! Mais ce n’est pas possible ce type de prod’, aucune prise de risque, trop classique et anachronique. Cependant c’est un morceau moins casse gueule pour eux, nous ne sommes pas dans le concept et la narration… ouf !

 

10/ Ça Coûte Rien : Toujours le même soucis au niveau des prods, trop simple et pas assez travaillé. Le sujet est bien traité, mais je n’arrive plus tout à rentrer dans leur délire. Je ne pense pas que ça soit générationnel, mais je comprends de moins en moins leurs délires.

 

11/ Le Bijoutier : Un fait divers qui s’était déroulé à Nice et qui avait secoué et divisé la France sur ce sujet. Bien de le traiter, mais c’était prévisible qu’ils allaient aborder ce sujet de cette façon à travers les deux protagonistes. Au final la morale du morceau donne à réfléchir mais dans sa globalité le morceau ne donne pas la claque attendue, nous sommes encore dans le concept.

 

12/ Nous Aussi : Le meilleur morceau de l’album ! Big Flo & Oli démontrent très clairement qu’au niveau de la technique ils sont excellents. Ils nous surprennent toutes les 4 mesures en jouant avec leur flow et en y apportant une vraie musicalité. Ce morceau selon moi doit être leur carte de visite. Vraiment dommage de ne pas apporter plus de fraîcheur de ce genre.

 

13/ Nik Ta Mère : Bon morceau dans l’ensemble ! Même si la prod’ est toujours aussi simpliste, les lyrics sont beaucoup mieux bossés. Nous sommes moins dans le concept, mais ils singent un peu trop le rap du début des années 2000…Dommage !

 

14/ Le Philosophe Sans La Barbe : Le solo d’Oli est dans la veine de tout l’album. Un faux pessimisme, des lyrics faiblards et une prod faite en 1999. Vraiment rien à retenir, plus de modernité et surtout plus de prise de risques aurait été bienvenus.

 

15/ Miroir : Je ne comprends vraiment pas l’intérêt de ce concept, j’ai eu surtout du mal à le comprendre. Nous sommes encore dans cette monotonie avec une prod et le flow beaucoup trop linéaires. Encore un morceau avec une fin « couperet » comme beaucoup d’autres chansons de l’album. Je ne retiens vraiment rien de ce morceau… Encore une fois !

 

16/ C’est Pas Du Rap… : Une prod jazzy vraiment pas mal ! Mais très mauvais choix pour un dernier track. En soi le morceau n’est pas mauvais mais dans la globalité de l’album c’est vraiment « trop ». Très très ennuyant , j’en ai vraiment marre de cette ambiance pratiquement lounge sur tout un album. Pour des jeunes j’aurais aimé beaucoup plus de fraîcheur.

Je suis complètement déçu de cet album ! La direction artistique qui a été prise est complètement mauvaise, je ne retrouve pas du tout ce qui à fait que je plébiscite le duo. Faire du neuf avec du vieux cela ne fonctionne pas toujours, que ça soit au niveaux des prods, des flows ou même des concepts nous sommes en plein début des années 2000. Dommage pour un groupe censé amener de la fraîcheur. Trop de concepts dans cet album, et la façon de les aborder et très souvent de la même manière. Les potos, ressaisissez-vous ! Vous avez le talent et vous avez fait le plus dur, mais ce premier album est décevant, vivement le deuxième album avec votre « vrai » univers !

NOTE : 08/20

Wesley@vrairapfrancais.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT